• Rue de Lyon 27, 1201 Geneva, Switzerland

  • 079 304 5056

  • info@crossfitgva.com

Swiss Drug Free Powerlifting Federation 2015 National Championships.

Swiss Drug Free Powerlifting Federation 2015 National Championships.
By Ewen Roth

At CrossFit GVA, we squat and deadlift on a regular basis. But as Sophie, Olivier, Kyuta and Will found out last Saturday, there’s a difference between squatting in training with your friends and squatting in a powerlifting competition in front of an audience and, above all, three judges watching every detail of your lift.

After waking at the crack of dawn and driving an hour or so, we arrived in Lausanne around 8 a.m. to get weighed in (to the nearest 100 grams) and have our equipment checked (shoes, belt, socks… and even underwear –no boxers allowed!). The competition finally got under way at 11:30 a.m., beginning with the squat. Three attempts, and very little room for error. You must clearly break parallel, keep your feet steady and above all wait for the “Rack!” signal from the judge before setting the bar down. Same thing for the bench press, a lift we almost never do at the gym. As Will and I can attest, a small slip of the foot or a head that comes ever so slightly off the bench was enough to have your attempt red-lighted. Then came the deadlift, a movement that may appear to be less complex but that can hinge on a few centimeters.

Throughout the day, we had to carefully select each successive attempt in order to get the best possible final result; once the competition was over, athletes would be ranked according to the sum total of their best lifts in the squat, bench press and deadlift. Some, like me, also elected to be ranked separately in a single lift.

In addition to the various technical details, athletes had to adapt to the length of the competition by managing their warm-ups, downtimes, food and drink. Keep in mind that the first round of deadlifts started at 7 p.m., 11 hours after our arrival! Needless to say, coffee and various other energy drinks were in high demand.

Technique, strategy, patience, focus… Where’s the fun in that, you ask? Well, some weirdoes –like me– enjoying competing for its own sake, but this event was also an opportunity to meet or catch up with highly motivated athletes from across Switzerland, including many from other CrossFit gyms. The atmosphere was sometimes tense –after all, lifts are made or failed in a blink of an eye—but always supportive. In spite of the long wait and a few frustrating moments, Sophie, Olivier, Kyuta and Will performed well and came back exhausted but happy. As for me, I tried to use my limited experience to help make their day a success by advising them during their warmups and on the platform.

What I am most proud of is that I managed to convince them to wear a singlet in public. But I am also very happy to know that they want to come back and do even better next year. Hope you’ll join us!

Results
(Squat-Bench Press-Deadlift-Total, in kg)

Sophie: 122.5-60-135-317.5, 3rd place (<80kg), qualifies for European/World Championships
Olivier: 105-85-150-340, 3rd place (<75kg)
Kyuta: 160-92.5-210-462.5, 2nd place (<75kg), qualifies for European Championships
Will: 165-90-195-450, 2nd place (<90kg)
Ewen: 190-120-265-575, 4th place (<100kg), qualifies for European Powerlifting Championships and European/World Single Lift Championships (deadlift)

À CrossFit GVA, nous faisons régulièrement du squat et du soulevé de terre. Mais comme Sophie, Olivier, Kyuta et Will ont pu se rendre compte samedi dernier, il y a une différence entre faire un squat à l’entraînement entre amis et faire un squat en compétition de force athlétique devant un public et, surtout, trois juges attentifs au moindre détail.

Après un réveil aux aurores et une petite heure de route, nous arrivons à Lausanne vers 8 heures pour être pesés (à 100 grammes près) et faire contrôler notre matériel (chaussures, ceinture, combinaison, chaussettes… et même slip : caleçons interdits !) La compétition ne commence finalement qu’à 11 h 30, par le squat. Trois essais, et très peu de marge d’erreur. Il faut bien descendre sous la parallèle, ne pas bouger les pieds en cours de mouvement et surtout attendre le signal de l’arbitre avant de reposer la barre. Idem pour le développé couché, mouvement que nous ne pratiquons quasiment jamais. Un pied qui glisse imperceptiblement, une tête qui se soulève légèrement du banc, et l’essai est invalidé. Will et moi en savons quelque chose ! Puis vient le soulevé de terre, mouvement plus simple en apparence mais qui peut se jouer à quelques centimètres.

Il faut aussi sélectionner avec soin les charges successives pour essayer d’obtenir le meilleur résultat final : une fois la compétition terminée, les athlètes seront classés en fonction de la somme de leurs meilleures réalisations au squat, au développé couché et au soulevé de terre. On peut également choisir (comme moi) d’être classé séparément pour un mouvement particulier.

Outre les détails techniques, les athlètes doivent s’adapter à la durée de l’épreuve en gérant leur échauffement, leurs temps de repos et leur alimentation. En effet, les premières séries de soulevé de terre n’ont commencé que vers 19heures, 11 heures après notre arrivée ! Il va sans dire que cafés et autres boissons énergisantes ont été consommés en quantités astronomiques.
Technique, stratégie, patience, concentration… Et le plaisir, là-dedans, me direz-vous ? Certains illuminés de mon genre aiment la compétition en soi, mais cette journée a aussi été l’occasion de rencontrer ou de retrouver des athlètes passionnés venus de la Suisse entière, et notamment de plusieurs autres salles de CrossFit. L’ambiance était parfois tendue (tout se joue en quelques secondes) mais toujours positive. Malgré l’attente et parfois la frustration, Sophie, Olivier, Kyuta et Will ont réalisé de très belles performances et sont revenus fatigués, mais ravis. Pour ma part, avec mon expérience limitée, j’ai essayé de faire en sorte que cet événement se passe le mieux possible pour eux en guidant leurs choix à l’échauffement et sur le plateau.

Ma principale fierté est d’avoir réussi à les convaincre de porter une combinaison d’haltérophilie en public. Mais je suis aussi très heureux de savoir qu’ils ont envie de revenir et de faire encore mieux la prochaine fois. J’espère que vous serez de la partie !

Résultats
(Squat-Développé couché-Soulevé de terre-Total, en kg)

Sophie: 122,5-60-135-317,5, 3e place (<80kg), se qualifie pour les Championnats d’Europe/du Monde
Olivier: 105-85-150-340, 3e place (<75kg)
Kyuta: 160-92,5-210-462,5, 2e place (<75kg), se qualifie pour les Championnats d’Europe
Will: 165-90-195-450, 2e place (<90kg)
Ewen: 190-120-265-575, 4e place (<100kg), se qualifie pour les Championnats d’Europe en force athlétique et les Championnats d’Europe/du Monde en soulevé de terre

About


Rue de Lyon 27, 1201 Geneva, Switzerland
email: info@crossfitgva.com
phone: 079 304 5056

Connect

Links